Af Sud : l’armée déployée pour calmer les Pro Zuma

Les autorités Sud-africaines ont déployé l’armée pour tenter d’enrayer les violences qui ont éclaté depuis quelques jours  suite à l’incarcération de l’ex-président, Jacob Zuma emprisonné depuis jeudi dernier.

Plusieurs commerces ont été pillés ces derniers jours lors des violences qui ont éclaté après l’emprisonnement pour corruption présumée de l’ex président, Jacob Zuma condamné à 15 mois par la justice et qui s’est livré mercredi soir à la police.

Pour tenter de ramener le calme et mettre fin aux troubles qui surviennent dans un contexte sanitaire difficile, les autorités de Pretoria ont ordonné le déploiement de l’armée pour réprimer les émeutiers.

Lundi, l’ ancien président qui a quitté ses fonctions en 2018 était devant la Cour Constitutionnelle pour contester la peine qui lui a été infligée.

Au moins six personnes ont été tuées et 200 autres arrêtées depuis le début des troubles la semaine dernière.

Jacob Zuma, 79 ans a été reconnu coupable d’outrage au tribunal après avoir refusé de coopérer à une enquête sur la corruption pendant sa présidence.

Il espère obtenir l’annulation ou la réduction de sa peine lors de l’audience de la Cour constitutionnelle. Cependant, les experts juridiques disent que ses chances de succès sont minces dans cette affaire qui fait grand bruit au pays Arc en ciel où jamais un ancien président a été emprisonné auparavant pour sa gestion des affaires de l’Etat.

Depuis leur début, les violences touchent principalement la ville de Pietermaritzburg, dans la province natale de Zuma, le KwaZulu-Natal, et Johannesburg, dans la province du Gauteng.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *