Burkina : des civils tués dans une attaque djihadiste présumée

Photo d’illustration/

Une dizaine de civils ont été tués lundi dans le nord du Burkina Faso selon les autorités qui dénoncent de nouvelles attaques jihadistes.

Ces attaques imputées à des jihadistes présumés membres de l’EIGS (Etat islamique au grand Sahara)ont eu lieu près de la frontière avec le Niger, ont indiqué mardi à l’AFP des sources militaires et des élus locaux.

D’après le récit des élus locaux qui se sont confiés à l’agence France presse, « Des individus armés ont piégé des habitants de Dambam en partance pour le marché de Markoye » dans la région du Sahel dans le nord du Burkina.

Actuellement, des recherches sont en cours pour retrouver  » quatre autres personnes » toujours portées disparues, selon les élus de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.