Libye – Présidentielle : la candidature de Saif al-Islam Kadhafi contestée

©Photo d'illustration/Saif al-Islam Kadhafi est recherché par la CPI qui l'accuse d'avoir pris active dans la répression de 2011 contre Mouammar Kadhafi

Alors qu’il est recherché par la Cour pénale internationale pour  » crimes de guerre », la candidature à la présidentielle libyenne le mois de décembre prochain de Saif al-Islam Kadhafi, fils du défunt guide de la jamairia, Mouammar Kadhafi est contestée par un procureur militaire.

Dimanche, Saif al-Islam Kadhafi a annoncé qu’il avait déposé sa candidature pour la présidentielle en Libye de décembre qui doit permettre au pays de tourner la page de 10 ans de chaos et instabilité.

Lundi, le procureur militaire libyen, Mohamed Gharouda, a demandé à l’organe électoral de cesser de traiter les documents relatifs à la candidature de Saif al-Islam Kadhafi, car le fils du défunt dirigeant du pays, Mouammar Kadhafi est sous le coup d’un mandat d’arrêt de la CPI.

Le procureur Gharouda a également ordonné que soit suspendu le traitement du dossier de candidature du général Khalifa Haftar – poursuivi par la justice américaine qui l’accuse d’avoir torturé des Libyens.

Dans une lettre à la commission électorale, M. Gharouda a averti que la commission qu’elle sera tenue responsable des conséquences si le traitement des documents des deux hommes n’était pas arrêté.

Dans la note en question, le procureur fait savoir que « Saif al-Islam et Khalifa Haftar ont été accusés d’actes criminels » et leurs candidatures à la présidentielle « doivent être suspendues jusqu’à ce que l’enquête soit terminée ».

Pour rappel, Saif al-Islam Kadhafi est accusé pour son rôle présumé dans la répression de la révolte qui a conduit à la chute de son père en 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.