Tanzanie : les jeunes filles enceintes autorisées à reprendre les cours après l’accouchement

Illustration

En Tanzanie, les jeunes filles enceintes et refoulées des classes devraient reprendre leurs cours après leur accouchement ont fait savoir mercredi les autorités.

Plusieurs des jeunes filles tanzaniennes refoulées des classes parce que tombées enceintes pourraient désormais reprendre leurs études après l’accouchement.

L’annonce a été faite mercredi par le ministre de l’Éducation, mettant fin à la mesure qui interdisait leur retour et qui a été critiquée par des groupes de défense des droits comme « discriminatoire ».

« Le gouvernement a décidé que tous les élèves qui abandonnent l’école pour diverses raisons auront la possibilité de retourner à l’école », a déclaré Joyce Ndalichako, ministre de l’Éducation, des Sciences et de la Technologie, lors d’une conférence de presse dans la capitale administrative Dodoma.

Cette décision met également fin à la décision prise en juin et qui suggérait celles qui avaient quitté les bancs au secondaire, y compris les filles qui sont tombées enceintes pendant leurs études, pourraient reprendre leurs études dans des collèges alternatifs.

« Cette opportunité concerne toutes les filles qui sont tombées enceintes pendant leurs études dans les écoles primaires et secondaires. Ces élèves seront autorisées à poursuivre leurs études dans le système d’éducation formelle après avoir accouché », a précisé Joyce Ndalichako.

Durant des années, des jeunes filles tombées enceintes durant leurs cursus primaire et secondaire étaient renvoyées après l’accouchement conformément à une loi remontant à 1961.

Si l’annonce mercredi de la ministre de l’éducation est saluée, elle a suscité aussi un certain scepticisme auprès des ONG.

Dans un tweet, Rebeca Gyumi, une militante tanzanienne renommée des droits des filles, a fait savoir « Pour être clair, attendons (les) détails de l’avis du gouvernement sur la question » .

Avec Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.