Nigéria : Un travailleur humanitaire arrêté à Borno pour « viol présumé »

© Photo d’illustration/Selon les autorités de l’Etat du Borno, l’humanitaire sera inculpé après enquête

La police de l’État de Borno, dans le nord-est du Nigéria, a arrêté un travailleur humanitaire accusé d’avoir violé une femme ayant fui les violences des insurgés de la milice islamiste Boko Haram.

Le porte-parole de la police de l’État, Sani Kamilu Muhammad, a déclaré à la BBC que la victime, âgée de 18 ans, se serait suicidée après le viol présumé. Il a déclaré que l’incident s’est produit mardi dans une propriété de la ville de Maiduguri.

La police a déclaré que le suspect, qui travaille pour une ONG humanitaire internationale, sera inculpé au tribunal à l’issue de l’enquête.

Un militant anti-viol qui suit de près l’affaire a déclaré à la BBC que l’adolescente était l’une des nombreuses personnes déplacées par la violence de Boko Haram dans l’État et qu’elle effectuait des travaux subalternes pour gagner sa vie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.