Africa : une transition de trois ans approuvée par les militaires au Burkina

© Photo d'illustration/Le président de transition Paul-Henri Sandaogo Damiba a signé lundi la charte devant régir la transition au Burkina Faso

Après une longue journée de discussion lundi, le nouveau dirigeant militaire du Burkina Faso a approuvé lundi soir la charte sur laquelle reposera la transmission.

Au Burkina, les militaires devraient rester au pouvoir pendant trois ans.

Le président de la transition, Paul-Henri Sandaogo Damiba a signé lundi soir une charte rédigée par une commission militaire et discutée par un forum national à Ouagadougou.

Le document indique qu’il ne sera pas autorisé à se présenter aux élections prévues en 2025.

Au sein de l’opposition des voix se font déjà attendre.

L’opposant Eddie Komboigo, a déclaré que la charte ne fera pas forcément l’unanimité, mais basé sur le consensus, elle pourra aider le pays à retrouver la voix de la stabilité.

L’ancien dirigeant, Roch Kaboré, est toujours assigné à résidence depuis son renversement en janvier.

Le Burkina Faso est depuis ce coup de force suspendu par la CEDEAO et de l’Union africaine qui invitent le pays à rétablir l’ordre constitutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.