Guerre en Ukraine : le Nigéria fait revenir 600 de ses ressortissants

© Photo d’illustration/Plusieurs africains encore aux frontières de l’Ukraine disent être victimes d’actes racistes et interdits de franchir les pays limitrophes

Les autorités Nigérianes ont réussi à rapatrier un peu plus de cinq-cents de leurs ressortissants vivant et étudiant en Ukraine confrontée à l’assaut des militaires russes depuis plusieurs jours.

Vendredi soir, environ 180 étudiants nigérians qui ont pu être évacués d’Ukraine sont arrivés à Abuja.

Plus tôt dans la matinée, ils étaient 450 Nigérians ayant échappé à la crise à rentrer au pays déclarant qu’ils étaient heureux d’être enfin chez eux.

Ces deux vagues de rapatriement porte à 600 le nombre de Nigérians rapatriés depuis les pays limitrophes de l’Ukraine dont Bucarest, la capitale de la Roumanie, où de nombreux étudiants africains dénonçant des actes racistes ont fui.

Les ressortissants nigérians, des étudiants en majorité sont arrivés les visages fatigués mais soulagés. Certains avaient encore sur eux leurs vêtements d’hiver.

A leurs proches, ils ont raconté leur expérience traumatisante.

Pour cette opération de rapatriement, les autorités d’Abuja ont affrété trois avions des compagnies locales Max Air et Air Peace en Europe pour rapatrier plus d’un millier de personnes.

Le gouvernement nigérian dit avoir mobilisé environ 7,7 millions d’euros pour la réussite de cette opération qui consiste à faire revenir au pays près de 5.000 ressortissants.

Mardi, un premier groupe de 17 étudiants ghanéens avait été rapatrié à Accra, la capitale du Ghana, dont plus de 500 étudiants ont réussi à franchir les frontières ukrainiennes pour atteindre les pays voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.