Le Ghana va réduire les salaires des ministres pour soutenir l’économie

© Photo d’illustration/Les autorités Ghanéennes annoncent une réduction des salaires des membres du gouvernement

Le gouvernement ghanéen a annoncé une série de mesures comprenant l’injection de 2 milliards de dollars US (1,5 milliards de livres sterling) dans l’économie pour aider à soutenir la chute de sa monnaie et la réduction de 30% des salaires des personnes nommées par le gouvernement, y compris les ministres et les dirigeants des entreprises publiques.

Le ministre des finances, Ken Ofori-Atta, a déclaré que ces mesures devaient aider le Ghana à faire face à l’impact du Covid-19 et à la hausse actuelle des prix du pétrole brut, causée par la guerre en Ukraine.

Lors d’une conférence de presse, M. Ofori-Atta a également annoncé une nouvelle réduction de 10 % des dépenses publiques, ainsi qu’une baisse de plus de 1 % des prix des produits pétroliers.

Le pays d’Afrique de l’Ouest a du mal à faire face à l’augmentation du coût de la vie due à l’inflation et à la chute de la valeur de sa monnaie, le cedi.

Lundi, la banque centrale du Ghana a également porté à 17 % le taux d’intérêt applicable aux prêts accordés aux banques commerciales.

Selon les experts, cela va augmenter le coût des emprunts pour les particuliers et les entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.