Burkina – Procès Thomas Sankara : les auteurs de sa mort enfin condamnés

© Photo d’illustration/La justice Burkinabè a rendu son verdict mercredi sur la mort de l’ex président Thomas Sankara abattu en 1987

Après plusieurs années de tergiversations, la justice burkinabè a rendu mercredi son verdict contre les auteurs cette fois reconnus de la mort de l’ex président Thomas Sankara tué en 1987.

Parmi ceux qui ont été reconnus coupables en agissant de près ou de loin dans la mort du père de la révolution, figure l’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré.

Il a été condamné à la prison à vie par contumace pour son rôle dans l’assassinat de son charismatique prédécesseur, Thomas Sankara, d’alors âgé de 37 ans, et abattu avec 12 autres personnes lors du coup d’État de 1987 qui a porté Compaoré aux affaires.

Pourtant, les deux hommes, des amis proches avaient pris le pouvoir ensemble en 1983.

Une fois aux affaires, Thomas Sankara élevé au rang de héros par nombreuses personnes en Afrique pour ses positions anti-impérialistes et de son style de vie austère avait fait campagne contre la corruption et a supervisé l’augmentation considérable des dépenses d’éducation et de santé.

Cependant, ses détracteurs l’accusent de violations présumées des droits de l’homme à l’encontre de ses opposants.

Mais quel impact sur l’ex président Blaise Compaoré.

En exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute en 2014, car emporté par des manifestations de masse, il a pris la nationalité ivoirienne. Il a toujours dénoncé « une imposture politique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.