Ghana : le président Nana Akufo-Addo visé par une motion de défiance ?

© Photo d’illustration/le président Ghanéen Nana Akufo-Addo accusé par une femme de harcèlements

Le président Ghanéen et président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo dans les ennuis à la suite d’allégations de violation présumées des droits de l’homme.

Nana Akufo-Addo va-t-il être visé par une motion de défiance ?

Selon la chaîne Ghanéenne, 3news, le président est accusé par une certaine dame appellée Serwaa Broni de violation des droits humains.

Dans une interview, cette Ghanéenne basée au Canada accuse le président Akufo-Addo de s’être servi des moyens de l’Etat pour la menacée après que celle-ci a décidé de mettre fin à leur relation.

A la suite de ces révélations, la branche de l’Université d’études professionnelles d’Accra (UPSA) du Réseau des établissements d’enseignement supérieur (TEIN) a demandé au parlement d’ouvrir une enquête contre le président Akufo-Addo.

Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Rashid Ibrahim, le groupe fait savoir :  » la présidence a été discréditée par les actions du président et si nous sommes dans un pays sérieux, le président devrait être confronté à une destitution à l’heure actuelle vu que la constitution du Ghana de 1992 a expressément déclaré à l’article 69 (1) (b) (i) que le président devrait être démis de ses fonctions s’il se conduit d’une manière qui jette où susceptible de discréditer la haute fonction de président ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.