Massacre au village de Moura : l’ONU accuse le Mali de bloquer l’accès au site

© Photo d’illustration/les autorités maliennes sont accusées de bloquer l’accès au village Moura dans la région de Mopti où des présumées exécutions ont eu lieu

Dans un récent rapport, des Ong appuyées par l’ONU ont fait savoir qu’au moins trois cent personnes auraient été tués dans le village de Moura au Centre du Mali lors d’opérations anti militantes menées par la Forces armées maliennes (FAMA).

Les autorités maliennes accusées par l’Onu de bloquer l’accès aux enquêteurs indépendants au village de Moura, dans la région de Mopti au centre du pays.

C’est dans ce village qu’environ trois cent personnes des civils selon l’Onu et des Ong auraient été tués par les Forces armées maliennes dans le cadre d’opérations anti jihadistes.

Ce jeudi, l’Onu se dit  » extrêmement préoccupé par le fait que Bamako n’a toujours pas accordé l’accès aux enquêteurs des droits de l’homme de l’ONU » au site.

Le Bureau des droits de l’homme de l’ONU fait savoir que « le temps est essentiel pour garantir l’obligation de rendre des comptes et une justice rapide et efficace pour les victimes ».

Aux dires des enquêteurs des Nations Unies, l’accès leur ait refusé depuis le 1er avril dernier or les troupes maliennes et leurs partenaires russes sont accusés d’avoir perpétré un massacre de civils lors d’une opération contre des militants le mois de mars.

L’armée malienne pour sa part indique que les personnes tuées étaient des combattants djihadistes et que l’allégation de massacre est une tentative de ternir son image.

Une thèse que réfutent entre autres Human Rights Watch, les États-Unis, l’Union européenne et l’Onu qui exigent par ailleurs une enquête indépendante.

Une porte-parole du ministère russe des affaires étrangères a déclaré qu’il s’agissait d’une opération réussie par la seule armée malienne qui dément que des mercenaires du groupe russe Wagner l’aident à combattre les insurgés entrés en insurrection depuis dix ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.