Somalie : les Shebab visent une base de l’Amissom

© Photo d’illustration/Plusieurs casques bleus Burundais manquent à l'appel après l'attaque menée par des insurgés Shebab contre leur base dans la région du Moyen Shabelle

Une violente attaque menée mardi matin par les islamistes somaliens Shebab dans la région du Moyen Shabelle contre la base d’al-Baraf de l’Amissom dans la zone a fait plusieurs morts dans les rangs des soldats de la paix.

Les soldats de la paix de l’Amissom en Somalie visés par les Shebab la base d’al-Baraf dans la région du Moyen Shabelle.

Selon le bilan toujours provisoire, 10 soldats Burundais de la force de l’Union africaine en Somalie ont péri dans cette attaque revendiquée par les insurgés.

Un porte-parole de l’armée burundaise a déclaré que cinq autres soldats sont portés disparus et 25 blessés et qu’en outre « Vingt jihadistes du groupe al-Shabab ont également été tués ».

De leur côté, les insurgés affirment avoir tué une centaine de soldats Burundais et pris le contrôle total de la base militaire.

Un récit qu’un officier haut gradé de l’armée burundaise cité par l’agence de presse AFP contredit en indiquant pour sa part que 30 soldats étaient morts au cours de l’attaque.

Le Burundi est l’un des plus gros contributeurs à la force de l’UA en Somalie aux côtés de l’Ouganda, du Kenya, de l’Éthiopie et Djibouti.

Ces pays à travers leurs troupes tentent depuis 15 ans d’aider la Somalie à retrouver la stabilité que le pays a perdu depuis l’insurrection des islamistes qui bien que chassés de la capitale Mogadiscio contrôlent de vastes pans du territoire d’où ils planifient et mènent des attaques contre les autorités en place.

L’Union africaine par le biais du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat a condamné cette attaque qu’elle a qualifié de « terroriste ».

Dans un communiqué, Moussa Faki Mahamat, en rendant hommage aux soldats burundais tués a affirmé que « ceux qui sont tombés ne seront jamais oubliés ».

Dans un autre communiqué, l’UA a déclaré que l’attaque n’affectera pas le travail de la Mission de transition de l’Union africaine en Somalie (Atmis), ajoutant que l’UA continuera de soutenir le gouvernement somalien dans son objectif de parvenir à une paix et une sécurité durables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.