Nigeria : Des dizaines de fidèles d’une église catholique tués dans le sud-Ouest

© Photo d’illustration/Des assaillants attaquent une église catholique du sud-ouest du Nigéria tuant des hommes, vieillards, femmes et enfants

Une cinquantaine de personnes dont des enfants ont été tués dimanche lors des célébrations de la pentecôte dans une église catholique du sud-ouest du Nigéria.

Des témoins racontent que les assaillants ont d’abord lancé une dynamite à l’intérieur de l’église catholique St Francis d’Owo, dans le sud-ouest du Nigeria créant un chao avant d’ouvrir le feu sur ceux qui avaient tenté de s’échapper en se dirigeant vers les portes de sortie.

À la fin de l’attaque qui n’a pas encore été revendiquée, au moins 50 personnes – dont des enfants ont été tuées et de nombreuses autres étaient blessés.

Selon l’évêque du diocèse catholique d’Ondo l’église visée, qui est l’une des plus grandes paroisses de l’État d’Ondo, peut accueillir jusqu’à 1 200 personnes. Elle était pleine au moment de l’attaque, a-t-il précisé.

Sur les lieux de l’attaque, des résidus de dynamite étaient encore visibles dans l’église, des chaussures, des pages de bible trempées de sang, des sacs à main et d’autres effets personnels sont encore éparpillés.

Pour les membres de cette communauté tranquille de l’État d’Ondo, l’église était plus qu’un lieu de culte – elle faisait partie de leur vie depuis leur naissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.