Angola : des officiers de l’armée traduits en justice

© Photo d'illustration/Des dizaines d'officiers de l'armée angolaise et des services de sécurité comparaissent pour corruption

Près de 50 officiers de l’armée et de la sécurité de l’État font face à la justice en Angola. Ils sont poursuivis pour corruption présumé.

Une cinquantaine d’officiers de l’armée angolaise et des services de sécurité de l’État comparaissent dans le cadre d’un procès pour corruption de masse..

Les justiciables sont accusés de nombreux crimes, notamment de détournement de fonds et d’abus de pouvoir.

Employés pour la plupart à l’époque de l’ancien président José Eduardo dos Santos, ils sont accusés par les procureurs d’avoir fait perdre à l’État au travers de leurs infractions plus de 50 millions de dollars (41 millions de livres sterling).

Plus de 200 témoins ont été appelés à la barre pour se prononcer.

L’un des avocats de la défense a dénoncé des irrégularités de procédure précisant qu’il introduirait un recours pour faire arrêter ce procès.

Le président João Lourenço arrivé au pouvoir en 2017 avait promis de s’attaquer à la corruption endémique qui a pris racine sous son prédécesseur, M. Dos Santos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.