Justice en Libye : Khalifa Haftar condamné par un tribunal américain pour « crimes de guerre »

© Photo d’illustration/Le Général Khalifa Haftar dirige depuis Bengazhi de l'Armée nationale libyenne qui a tenté de prendre le contrôle de Tripoli des mains du gouvernement reconnu par la communauté internationale.

Un tribunal américain a jugé responsable le commandant Khalifa Haftar des « crimes de guerre » pour de nombreuses exécutions extrajudiciaires commises depuis le renversement en 2021 de Mouammar Kadhafi.

Serait-ce suffisant pour inquiéter l’homme fort de l’Est libyen ?

Une juge fédérale de Virginie a déclaré que Khalifa Haftar était responsable de crimes de guerre pour des exécutions extrajudiciaires et des actes de torture en Libye.

De nombreuses familles libyennes accusent le chef de l’Armée nationale libyenne, basée dans l’est du pays, d’être derrière les assassinats ou cas de torture de leurs proches.

Accusé de ne pas avoir coopéré avec la justice américaine pour les faits qui lui reprochés, la juge fédérale a ajouté que le maréchal Haftar pouvait aller en appel et que d’autres audiences étaient nécessaires pour déterminer les montants des indemnités futures à verser aux familles des victimes.

Le commandant Khalifa Haftar est poursuivi par des dizaines de familles qui ont déposé plainte en 2019 et 2020 en vertu de la loi américaine de 1991, sur la protection des victimes de torture, et qui permet à tous les citoyens du monde de porter plainte contre une personne qui, agissant à titre officiel pour une nation étrangère, a commis des actes de torture et/ou des exécutions extrajudiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.