Guinée – Justice : Une délégation de la CPI à Conakry pour une éventuel procès sur les massacres du 28 septembre 2009

©Photo d’illustration/ Les victimes des évènements du 28 septembre 2009 continuent de réclamer justice après cette répression sanglante

Une délégation de la Cour Pénale Internationale (CPI) est arrivée lundi soir à Conakry, la capitale de la République de Guinée afin d’examiner avec les autorités militaires, les conditions pour la tenue du procès sur les massacres d 28 septembre 2009.

La délégation conduite par le procureur adjoint, Mame Mandiaye Niang veut s’enquérir des derniers détails des préparatifs du procès du massacre du 28 septembre 2009.

Cette visite intervient près d’un mois après l’annonce il y a plus d’un mois par le Colonel Mamady Doumbouya, le chef de la junte au pouvoir de voir enfin le procès sur ces massacres se tenir avant la date d’anniversaire de ce sombre évènement.

La semaine dernière, lors d’une rencontre avec les partenaires impliqués dans la tenue de ce procès, le ministre Guinéen de la Justice et Droits de l’Homme, Charles Alphonse Wright, a confirmé l’intention des autoroutes d’ouvrir ce procès d’ici la date buttoir.

Le chef de mission de la CPI, le Sénégalais Mame Mandiaye Niang a déclaré que ce déplacement avait pour but de rencontrer les familles de victimes, les autorités et de procéder à des visites d’inspection des tribunaux devant accueillir ce procès tant attendu depuis près de treize ans.

En effet, le 28 septembre dans la foulée de la prise de pouvoir par coup d’état, l’ex capitaine Dadis Camara, au moins 157 personnes étaient tuées et environ 109 femmes abusées au stade de Conakry lors d’une manifestation.

Ce massacre avait suscité l’émotion de la communauté internationale. Le parlement européen avait qualifié cet acte de « crime contre l’humanité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.