Ouganda- Ebola : l’inquiétante flambée de cas

Avec six décès dus à la fièvre hémorragique, le nombre de cas confirmés d’Ebola en Ouganda est passé à 31.

Ce jeudi, les autorités sanitaires ont confirmé un décès supplémentaire d’un patient atteint. Sa disparition porte à six le nombre total de décès confirmés.

À ce jour, le pays compte officiellement trente et un cas confirmés et l’un des six agents de santé testés positifs au virus est désormais dans un état critique, selon les informations du ministère de la Santé du pays.

De son côté, le président ougandais Yoweri Museveni a refusé de mettre en quarantaine la région centrale comme le veulent les travailleurs médicaux afin d’empêcher la propagation du virus au reste du pays.

Lors d’un discours à la télévision nationale mercredi, M. Museveni a indiqué pour dire que ces mesures n’étaient pas nécessaires car l’épidémie n’est pas hors de contrôle.

Il a également annoncé l’installation d’un laboratoire pour dépistage massifs des patients.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pense que l’épidémie d’Ebola en Ouganda a peut-être été détectée tardivement.

L’OMS en veut pour preuve, le fait que qu’une première personne présentant des symptômes a été détectée en août, mais que l’épidémie n’a été déclarée que fin septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.