Egypte – Economie : Hausse des taux d’intérêt

© Photo d’illustration/le FMI accord à l’Egypte un prêt de plus de deux milliards de dollars pour faire face aux chocs causés par l’invasion russe en Ukraine

Au Fonds monétaire international (FMI), les experts estiment que les autorités Egyptiennes sont sur la bonne voie après avoir décidé de procéder à la révision des taux d’intérêt et d’adopter un taux de change flexible qui contribuera à protéger son économie contre les chocs causés par la conjoncture internationale.

Les autorités égyptiennes ont choisi d’adopter un taux de change « durablement flexible » conformément à un accord au niveau des services du FMI pour bénéficier d’une facilité de crédit élargie de 3 milliards de dollars.

La banque centrale a également relevé les taux d’intérêt de 200 points de base lors d’une réunion hors cycle.

Pour le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI, Jihad Azour « Les mesures que la banque centrale a prises la semaine dernière pour augmenter les taux d’intérêt va dans la bonne direction. Il est très important de contrôler l’inflation ».

Se confiant à l’agence Reuters, M. Jihad Azour a déclaré que « Le passage à un taux de change flexible aidera l’économie égyptienne à être protégée contre les chocs de termes de l’échange ainsi que les chocs extérieurs, en particulier à un moment où les conditions financières mondiales se sont resserrées et sont devenues plus difficiles ».

Depuis le début de la crise en Ukraine, l’Égypte a du mal à faire face aux effets causés par cette crise ce qui a entraîné le pays à faire des sorties rapides d’investissements de portefeuille, à voir une hausse de la facture des importations de produits de base et une baisse des recettes touristiques.

La semaine dernière, notamment jeudi, le FMI a confirmé un accord au niveau des services sur un mécanisme élargi de crédit de 3 milliards de dollars étalé sur 46 mois.

Pour l’institution un régime de taux de change flexible devrait être « une politique fondamentale » pour reconstruire et préserver la résilience extérieure de l’Egypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.