Burkina : Ouagadougou confirme la fin de l’accord militaire avec la France

© Photo d’illustration/Les autorités de Ouagadougou ont réitéré leur injonction de voir quitter le territoire burkinabè, les forces spéciales françaises basées au Burkina Faso

Après avoir exigé le week-end le départ dans un délai d’un mois des forces spéciales françaises installées sur son territoire, le Burkina Faso a annoncé lundi la fin d’un accord militaire permettant leur déploiement dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

La confirmation de la résiliation de l’accord militaire qui permettait aux troupes françaises de combattre des insurgés au Burkina Faso, a été faite lundi par le porte-parole du gouvernement Rimtalba Jean Emmanuel Ouedraogo.

Les autorités de Ouagadougou estiment que le Burkina Faso peut se défendre lui-même contre les insurgés islamistes actifs dans le pays sahélien.

Samedi dernier, la RTB, la télévision publique avait rapporté un décret du gouvernement suspendant l’accord militaire de 2018 avec la France.

Selon de décret, la France a un mois pour retirer ses troupes du territoire burkinabè.

Dans la soirée dimanche, le président français Emmanual Macron a déclaré qu’il attendait des éclaircissements du président de transition du Burkina Faso, Ibrahim Traoré, sur cette décision.

Ce lundi, lors de son passage à la RTB, le porte-parole du gouvernement Rimtalba Jean Emmanuel Ouedraogo a fait savoir « Au stade actuel, nous ne voyons pas comment être plus clairs que cela ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *