Cameroun – Médias : Amnesty exige justice pour le journaliste Martinez Zogo

© Photo d’illustration/Le corps sans vie et en état de décomposition très avancée du journaliste Martinez Zogo a été découvert dimanche près de Yaoundé cinq jours après sa disparition

Dans un communiqué lundi, l’Ong Amnesty International a réagi à l’assassinat du journaliste Martinez Zogo selon le communiqué des autorités de Yaoundé qui ont annoncé par ailleurs l’ouverture d’une enquête. Pour Amnesty International ce meurtre ne doit pas rester impunie.

Dans ce communiqué, Samira Daoud, Directrice régionale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale à Amnesty Internationale fait remarquer que «l’assassinat de Martinez Zogo, journaliste respecté du pays et ancien directeur général de la radio privée Amplitude FM, qui dénonçait régulièrement des détournements de fonds présumés par des personnalités connues, notamment du monde des affaires s’ajoute à la trop longue liste des personnes tuées, violentées, condamnées ou intimidées au Cameroun pour s’être exprimé sur des violations des droits humains, et cela dans une impunité totale. »

Revenant sur l’engagement des autorités Camerounaises à faire toute la lumière sur « ce crime et traduire devant la justice, les auteurs « , Amnesty International appelle celles-ci à entamer et mettre rapidement en œuvre une enquête efficace, approfondie et impartiale pour faire la lumière sur cet évènement atroce.

Pour Samira Daoud, « les dirigeants de Yaoundé doivent aussi rappeler publiquement l’importance de la liberté d’information et d’expression garantie par les textes nationaux et internationaux et s’engager à protéger les défenseurs des droits humains, y compris ceux qui dénoncent des faits présumés de corruption. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *