Départ des troupes françaises du Burkina : La France exige des clarifications

©Photo d’illustration/ Le Président Français, Emmanuel Macron appelle à la prudence à la suite des informations selon lesquelles les troupes de Barkhane doivent quitter le Burkina Faso

Le président français Emmanuel Macron a réagi dimanche à la demande des autorités de transition du Burkina Faso exigeant le départ dans un délai d’un mois des troupes françaises du pays sahélien.

La France exige des « clarifications » de la part des autorités du pays d’Afrique de l’Ouest qui auraient ordonné le départ de centaines de soldats français dans un délai d’un mois.

Lors d’une conférence de presse à Paris, M. Macron a déclaré que le message du Burkina Faso était « confus », le chef de la junte, Ibrahim Traoré, étant absent de la capitale, Ouagadougou.

Le radiodiffuseur national du Burkina Faso, la RTB, a rapporté samedi que le gouvernement de la junte avait décidé mercredi de mettre fin à la présence militaire française dans le pays. La RTB a cité l’Agence officielle d’information du Burkina comme étant la source de cette annonce.

« Je pense que nous devons être très prudents », a déclaré Macron.

Depuis des mois, la population réclame le départ des troupes françaises qu’elles jugent incapables d’aider le Burkina Faso à lutter contre les militants jihadistes qui continuent de sévir dans le pays.

Des manifestants sont descendus dans les rues de Ouagadougou ce mois-ci pour réclamer l’éviction de l’ambassadeur de France et la fermeture d’une base militaire française au nord de la capitale. Environ 400 soldats des forces spéciales françaises y sont actuellement basés, selon France 24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *